Les Risques suite à une chirurgie du ventre

telos   14 novembre 2017   Commentaires fermés sur Les Risques suite à une chirurgie du ventre

plastie abdominale

L’abdominoplastie, plus communément appelé chirurgie abdominale, est une grande demande pour la chirurgie esthétique. Abdominoplastie permet d’enlever l’excès de peau et de graisse de l’abdomen supérieur et inférieur et de tonifier les muscles de la paroi abdominale. Cette chirurgie vous permet d’améliorer définitivement l’apparence d’un abdomen détendu

En effet quand il s’agit de subir une telle chirurgie esthétique, il est recommandé d’être bien informés sur les risques auxquels ils s’exposent pendant et après cette opération.

La technique chirurgicale consiste à surveiller le patient avec une certaine prudence et le conseiller de suivre les instructions post – opératoires données par le chirurgien afin de faciliter une bonne cicatrisation et réduire certaines complications.

Après une plastie abdominale en Tunisie, le patient a une longue suture horizontale au bas de l’abdomen. Pour éviter de «tirer» sur la cicatrice, le patient évitera de se redresser complètement pendant quelques jours.

Pendant les premiers jours, le patient devra prendre des médicaments (antibiotiques, anti-inflammatoires et analgésiques) prescrits, et éviter tous étirement sur la cicatrice. Une période de repos est nécessaire pendant quelques jours.

Les complications suites à une abdominoplastie

Un certain sentiment de faiblesse et de picotement au cours des premières 48 heures est connue.

Bien que la chirurgie du ventre soit considérée comme une procédure non dangereuse, diverses complications peuvent survenir comme :
• Saignement ;
• Sérum ;
• Perte de sensibilité au niveau de l’abdomen
• Les infections
• les caillots sanguins
• la thrombose
• l’embolie pulmonaire
• Nécrose de la peau ;
• les complications cardiaques et pulmonaires.

L’infection et les caillots sanguins sont un risque potentiel sérieux après une abdominoplastie, mais ils surviennent rarement. L’infection est traitée habituellement avec des antibiotiques et un drainage.

Recommandation après une chirurgie abdominale

Il est recommandé aux patients de se déplacer dès que possible après la chirurgie du ventre afin de minimiser leurs risques de développer des caillots sanguins.

L’embolie pulmonaire, l’attaque cardiaque, la congestion cérébrale sont de très rares complications qui peuvent se produire après tout type de chirurgie à cause de l’immobilité qui provoque des caillots sanguins qui peuvent monter vers le cœur, le poumon ou le cerveau.

Ainsi, l’embolie pulmonaire est un risque sérieux après une chirurgie de l’abdomen et si elle survient, cela a lieu habituellement dans les 3 semaines post-opératoires, mais la plupart du temps dans les 72 heures qui suivent l’opération chirurgicale.

Si les complications se produisent, elles retardent généralement le processus de guérison. Dans de rares cas, une autre opération chirurgicale est nécessaire pour remédier à une complication potentielle.

La nécrose de la peau fait partie des complications qui peuvent nécessiter une autre procédure puisque la peau morte doit être remplacée par une greffe de la peau. Bien que la nécrose reste extrêmement rare, les fumeurs ont davantage de risques de développer une nécrose de la peau. Arrêter de fumer plusieurs semaines avant et après une chirurgie du ventre nettoie le corps et améliore les chances de vivre un rétablissement sans histoires.

L’un des problèmes les plus courants après cette opération est la collection de fluides sous la peau après l’enlèvement des tuyaux d’évacuation. Votre chirurgien peut aspirer le fluide avec une aiguille. Le drainage s’arrête au bout d’un mois et n’affecte pas les résultats finaux.

Les cicatrices qui résultent de la plastie abdominale sont longues, brutales en apparence et permanentes. La taille de la cicatrice dépend de la quantité de peau qui a été découpée.

plastie-abdominale

Les risques possibles d’une abdominoplastie

Les risques possibles d’une abdominoplastie incluent :
• Hémorragie ;
• Accumulation de fluide ;
• Mauvaise guérison des blessures ;
• Perte de peau ;
• Engourdissement ou changements en sensation de la peau ;
• Complications liées à l’anesthésie,
• Décoloration de la peau et enflure prolongée, tissu gras qui se trouve profondément dans la peau peut mourir (nécrose de la graisse) ;
• Séparation importante de la blessure ;
• Asymétrie ;
• Relâchement récurrent de la peau ;
• Douleur (qui peut persister) ;
• Enflure dans les jambes ;
• Dégâts des nerfs ;
• Hématome (dans 3 à 4% des cas),
• Cicatrice chéloïdienne ;
• Cicatrice visible ;
• Décès.