Mannequins retouchés : il faudra le dire

telos   5 mai 2017   Commentaires fermés sur Mannequins retouchés : il faudra le dire

mannequin retouche maigre loi

Le Dr Wilson ami du docteur House est un régulateur. Il n’aime pas les situations floues, changeantes, il a besoin de les thématiser et d’indiquer ce qui se passe, de donner du sens.

Wilson c’est en fait une forme de notre modernité : la nécessité de la règle, du contrôle, de la mise sous cloche de phénomènes sociétaux, parfois hors normes.

Dernier exemple en date, l’obligation par la loi de faire mention des retouches faites sur les corps des mannequins dans les messages publicitaires. Désormais, vous pourrez voir en bandeau la mention « retouche » sur une publicité pour un déodorant, un yaourth ou un canapé.
Objectif du législateur : participer à la lutte contre les troubles du comportement alimentaire.

Que penser de cette loi ? A première vue, c’est une bonne chose. En indiquant aux spectateurs que la personne qu’ils regardent n’a le corps qu’elle présente qu’en vertu d’une manipulation graphique, c’est évidemment un moyen de démystifier ce qu’on appelle les formes parfaites et notamment la fameuse taille mannequin, souvent associée à une maigreur étique, dangereuse pour ceux mais surtout celles qui n’arrivent pas à avoir le poids perceptif.

S’apercevoir que se priver, se faire vomir est d’autant plus inutile et nocif que l’image du corps parfait que l’on a en tête n’existe pas est un progrès. Tout comme on pourrait indiquer aux couples que ce qu’ils voient dans les films pornos n’est pas la réalité, on a la un bon moyen de dévaluer la force des complexes.

C’est aussi une pierre jetée dans le jardin de la chirurgie esthétique. Surtout quand elle n’a pas forcément lieu d’être. Je vous donne un exemple. Quand on voit le visage radieux de Sharon Stone sur les affiches de pub Afflelou, on devrait bien se douter qu’à son âge, il est peu probable qu’elle ait aussi peu de rides. Donc, quitte à payer un prix plus ou moins exorbitant pour une chirurgie de visage, autant que cela soit fait à bon escient et non pas à la suite du visionnage d’une publicité où la comédienne de 60 ans a les traits faciaux d’une jeune fille de 20 ans.

Interdit d’être maigre

Dans cette même loi, il est fait obligation à toutes les mannequins de fournir un certificat médical pour pouvoir travailler. Ce certificat établi par un médecin doit indiquer si la personne présente un IMC(indice de masse corporelle) non morbide. Cela veut dire que l’apprenti mannequin ou le top model qui exerce déjà ne doit pas être trop maigre.

Car si certains sont obligés de faire une intervention sur leur obésité, d’autres sont trop maigres et être trop maigre c’est aussi dangereux pour la santé.