La notion de consentement éclairé en matière de chirurgie

telos   26 septembre 2018   Commentaires fermés sur La notion de consentement éclairé en matière de chirurgie

consentement eclaire chirurgie

L’information du patient avant tout acte thérapeutique constitue un devoir qui occupe une place essentielle dans la pratique médicale. La chirurgie et notamment la chirurgie esthétique n’échappe pas à cette règle.
Un projet d’intervention de chirurgie plastique définit des impératifs spécifiques qui induisent une réflexion de la part du patient. Ces impératifs concernent chacun des volets de l’information :
– Les objectifs
– Le contenu de l’intervention
– Le résultat et les preuves du résultat

La notion d’objectif doit être formalisée en consultation. Le patient qui envisage l’intervention de chirurgie esthétique précise ce qu’il souhaite. Mais le chirurgien doit aiguiller la mise en mots de son souhait.
Lorsque la notion se fait jour-correspondant grosso modo à l’intervention qui va être réalisée, le chirurgien doit préciser si l’acte est réalisable et s’assurer que le patient a une demande psychologiquement légitime.
Le contenu de l’intervention précise le déroulement pratique de celle-ci. Ses points cruciaux sont la familiarisation avec la nature de l’anesthésie et les suites opératoires. Le patient doit savoir pour consentir en conscience.
Le résultat est une notion complexe en matière de chirurgie plastique, il est donc essentiel de gommer ses ambiguïtés pour guider l’acceptation du patient. Le chirurgien indique seulement ce qui est attendu au terme de l’intervention et surtout au terme d’une période plus ou moins longue en post opératoire. En revanche, il ne saurait faire usage des photos avant-après comme d’une preuve. Ce que tout chirurgien esthétique doit dire à un futur patient, c’est que les photos avant après sont spécifiques à chaque individu et ne sauraient être un engagement de fait et de droit.